Les dispositifs de formation

À cette étape, vous avez recueilli toutes les informations nécessaires pour bien connaître vos attentes et avoir une vision précise de la formation que vous visez. Il s’agit maintenant de confronter ces informations pour savoir si votre projet peut ou non être financé.

Il existe plusieurs dispositifs pour concrétiser votre projet de formation :

Dispositifs de formation

Publics éligibles

Objectif de la formation

Compte personnel de formation (CPF) remplacera le DIF (Droit Individuel à la Formation) à partir du 1er janvier 2015

24h par an jusqu'à 120 heures puis, 12 h/an jusqu'au plafond de 150 heures.

Toute personne à partir de 16 ans, salarié, à la recherche d’un emploi ou accompagnée dans un projet d’orientation et d’insertion professionnelle

Acquérir le socle de connaissances et de compétences, une certification ou encore un accompagnement VAE

Les heures de formation inscrites sur le compte demeurent acquises en cas de changement de situation professionnelle ou de perte d'emploi de son bénéficiaire.

Congé individuel de formation CIF

Si la formation se déroule durant le temps de travail, il faut faire une demande d’autorisation d'absence.

Si vous êtes demandeurs d’emploi, l'action de formation doit débuter dans les 12 mois après la fin d'un CDD

Salarié en CDI ou CDD ou demandeur d'emploi à l'issue d'un CDD.

Il faut remplir  les conditions d'ancienneté

 

Pour suivre la formation de votre choix, et ainsi accéder à un nouvel emploi, évoluer, ou obtenir une nouvelle qualification

 Il n'est pas obligatoire que la formation demandée soit en rapport avec l'activité du salarié ou celle de l'entreprise.

La Formation hors temps de travail vous permet, si vous justifiez d'une ancienneté minimale, de suivre une formation sans vous absenter de votre poste de travail. La demande de prise en charge de tout ou partie des frais s'effectue directement auprès de l'OPACIF  auquel votre employeur verse sa contribution au financement du CIF.

Congé bilan de compétences

Salarié en CDI, CDD, ou demandeur d’emploi  après 5 années d'activités

Pour construire un projet professionnel

Congé validation des acquis de l’expérience (VAE)
pas besoin d'obtenir l'accord de son employeur. Une autorisation d'absence, si le congé VAE se déroule durant le temps de travail, suffit

Toute personne qui a exercé une activité professionnelle de 3 ans minimum, quel que soit son statut

Un demandeur d'emploi, indemnisé ou non indemnisé, peut bénéficier d'une VAE sous certaines conditions.

Permet de préparer et de participer aux épreuves de validation organisées par l'organisme délivrant la certification

L’accompagnement à la VAE est une formation éligible dans le cadre du compte personnel de formation. 

Atelier VAE : Quand l’expérience vaut un diplôme à l’Espace Info Jeunes
Plus d'informations, des questions, besoin d'un conseil...prenez contact avec un conseilller VAE en cliquant ici.

Action de formation conventionnée Pôle Emploi (AFC)

Demandeur d’emploi

Accélérer votre reprise d'emploi par la formation dans un domaine couvert par l'action conventionnée (en lien avec les besoins des entreprises à potentiel d'emplois)

Aide individuelle à la formation de Pôle emploi (AIF)

dispositif mobilisable lorsque les autres dispositifs collectifs ou individuels ne peuvent répondre au besoin

Demandeur d’emploi

La formation doit constituer une étape déterminante avant la reprise d'emploi et sa pertinence doit être validée par Pôle emploi.

Action de formation collective Région

Jeunes et adultes en recherche d’emploi, résidant en Auvergne

A  titre dérogatoire et transitoire, les travailleurs les plus défavorisés

Pour suivre une formation dans un domaine ciblé par la région, comme porteur d'emplois durables

Aide individuelle à la formation de la Région (AIFP)

dispositif mobilisable lorsque les autres dispositifs ne peuvent répondre au besoin

Jeunes et adultes en recherche d’emploi, résidant en Auvergne

 

Occupation immédiate d’un emploi ou création d’une activité en Auvergne

Alternance

Deux contrats existent, le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation

Jeunes de 16 à 25 ans

Le contrat de professionnalisation est ouvert également aux demandeurs d’emploi de plus de 26 ans

Bénéficier d’un contrat de travail qui alterne des périodes de travail en entreprise et une formation professionnelle (acquérir une qualification et un diplôme)

École de la deuxième Chance Auvergne (E2C)

Jeunes 18 à 25 ans confrontés à des difficultés d’insertion professionnelle, résidant en Auvergne et sortis depuis au moins 6 mois du système scolaire ou universitaire sans diplôme ni qualification

- acquérir des savoirs de base, développer des compétences sociales, comportementales, citoyennes - définir un projet professionnel personnalisé

- apporter une aide à l’insertion vers l’emploi et/ou la formation 


Envisager une reconversion professionnelle, une entrée en formation ou l'obtention d'une qualification, n'est pas facile. Quels que soient votre âge et la période de l'année, n'hésitez pas à rencontrer et interroger des conseillers spécialisés :

- si vous êtes salarié, votre employeur ou l’OPCA de votre entreprise.

Les OPACIF assurent également, auprès des salariés, une mission d'accompagnement et d'orientation. Ils peuvent également vous apporter de la documentation.

Un entretien professionnel obligatoire tous les deux ans, distinct de l’entretien annuel d’évaluation, fait son entrée dans le Code du travail. Pilier de la gestion des ressources humaines, il doit permettre au salarié d’être acteur de son évolution professionnelle. Il vise également à encadrer la nouvelle responsabilité sociale des entreprises en matière de formation de leurs salariés.

- si vous êtes demandeur d'emploi, votre conseiller Pôle emploi ou Mission Locale

Il existe des dispositifs spécifiques aux salariés du public, aux indépendants, et aux travailleurs handicapés 

X
En cours de chargement