Toute personne sans emploi et en mesure de travailler peut s’inscrire sur les listes de demandeur d’emploi auprès de Pôle emploi

Lors de votre inscription à Pôle emploi, un conseiller référent est désigné ; il devient votre conseiller personnel et vous accompagne jusqu'à votre retour à l'emploi.

Emploi Store est une plateforme numérique en libre accès. Proposés par Pôle emploi ou par d'autres prestataires, de nombreux services, pour se former, choisir un métier, trouver un emploi ou préparer sa candidature y sont référencés. On y trouve des tutoriels d'aide à la rédaction d'un CV, serious games et simulateurs d'entretien pour s'entraîner avant un recrutement...

 

* L'aide financière à la recherche du premier emploi
Depuis la rentrée 2016, les jeunes diplômés peuvent bénéficier d'une aide financière, d'un montant mensuel de 100 à 500 €, versée pendant 4 mois, pour accompagner leur recherche d'un premier emploi. Cette aide est réservée aux moins de 28 ans boursiers ou apprentis aux ressources modestes qui ont décroché un diplôme de l'enseignement scolaire ou supérieur (CAP, Capa, bac pro ou techno, BMA, BP, BPA, BT…). L'ARPE n'est pas cumulable avec une formation, le RSA, la garantie jeunes, un contrat d'apprentissage ou un contrat professionnel. Vous devez déposer votre demande dans les 4 mois qui suivent la publication des résultats de votre examen.
Des organismes peuvent vous aider dans votre recherche : les missions locales et les PAIO pour les jeunes 16-25 ans en difficulté d'insertion, l'Apec pour les bac + 4, l'APECITA pour l'emploi des cadres, ingénieurs et techniciens de l'agriculture, l'Afpa pour la formation professionnelle, le réseau Information Jeunesse pour tous, mais aussi les représentants des collectivités locales.

 

* Le « contrat pour la mixité des emplois et l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes » est ouvert aux entreprises sans condition de seuil d’effectif, pour aider au financement d’un plan d’actions exemplaires en faveur de l’égalité professionnelle ou de mesures permettant d’améliorer la mixité des emplois. Ce contrat vise ainsi à favoriser la diversification des emplois occupés par les femmes et leur promotion dans l’entreprise dans l’objectif de réduire les inégalités professionnelles entre les femmes et les hommes

Ce contrat peut, notamment, aider au financement d’actions de formation et d’adaptation au poste de travail dans des métiers majoritairement occupés par les hommes.

Il ne peut intervenir qu’après :

  1. Soit la conclusion d’un accord collectif de travail comportant des actions exemplaires en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes ;
  2. Soit l’adoption d’un plan pour l’égalité professionnelle ;
  3. Soit l’adoption d’une ou plusieurs mesures en faveur de la mixité des emplois

Actions éligibles
Sont éligibles les actions prises dans le domaine de l’information, de la sensibilisation ou de la formation à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, de l’embauche, la formation, la promotion, ou l’amélioration des conditions de travail.

Il doit s’agir d’actions exemplaires dans le cadre d’un accord collectif ou à défaut d’un plan d’action, ou d’actions en faveur de la mixité des emplois.

Les actions éligibles sont donc très diverses : il peut s’agir d’actions individuelles ou collectives, portant sur une thématique précise de l’égalité professionnelle ou sur plusieurs, qu’il s’agisse de favoriser la diversification des emplois occupés par les femmes ou leur promotion dans l’entreprise.

Quelle est l’aide financière de l’État ?
La participation financière de l’État aux dépenses directement imputables à la réalisation du contrat pour la mixité des emplois et l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, déduction faite de la TVA, est calculée dans la limite maximale d’un pourcentage variable selon la nature et le contenu des actions :

  • 50 % du coût d’investissement en matériel lié à la modification de l’organisation et des conditions de travail ;
  • 30 % des dépenses de rémunération exposées par l’employeur pour les salariés bénéficiant d’actions de formation au titre et pendant la durée de la réalisation du plan pour l’égalité professionnelle. Sont exclues de l’aide éventuelle les augmentations de rémunérations, quelles qu’en soient les modalités, acquises par les salariés du fait de la réalisation du plan ;
  • 50 % des autres coûts.

Cette aide de l’État n’est pas cumulable avec une aide publique ayant un objet identique

Pour en savoir plus : Secrétariat d'Etat en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes

ESPACE INFO JEUNES qui vous orientera vers la déléguée aux droits des femmes et à l'égalité

 

 Travailler en intérim

 Allier    Cantal    Haute-Loire    Puy-de-Dôme

L'Espace Info Jeunes et les PIJ (Points Information Jeunesse) mettent en place, tout au long de l'année, diverses actions pour accompagner les personnes en recherche d'emploi

LES ATELIERS DE L'ESPACE :

A l'Espace Info Jeunes, des ateliers sont organisés chaque semaine sur les thèmes de l'emploi, de l'orientation et de la formation.

Au cours de ces animations, des experts délivrent leurs conseils personnalisés aux jeunes présents, répondent à leurs questions et les préparent aux diverses étapes qui mènent à l'emploi.

Ces ateliers sont GRATUITS, mais il faut s'inscrire :
- "Mardis de l'Emploi"
- "Mercredis de l'Orientation" : agriculture / artisanat / industrie
- "Jeudis de la Formation" AFPA / GRETA / VAE

X
En cours de chargement